Radio France s'engage contre le harcèlement et les agissements sexistes

Radio France s'engage contre le harcèlement et les agissements sexistes

Rédigé le 14/03/2019
Brulhatour

Sibyle Veil a signé ce mercredi 13 mars 2019 la Charte "Pour les femmes dans les médias". Radio France a répondu à l'appel de l’association Pour les Femmes dans les Médias (PFDM) aux côtés de grands médias et confirme son engagement pour lutter contre les discriminations.


La Charte PFDM constitue un outil mis à la disposition des entreprises de médias pour promouvoir la parité et l’égalité réelle entre les femmes et les hommes, encourager les femmes de médias dans leurs carrières, et participer à la lutte contre le harcèlement sexuel et les agissements sexistes. "C’est avec détermination que je signe cette charte au nom des sept chaînes du groupe Radio France. La place des médias dans la société nous donne une responsabilité particulière. Nous avons engagé des actions concrètes et sensibilisé les équipes à être vigilants à ce qui se passe à l’antenne et hors antenne. Mettre durablement un terme à ces comportements demande de la volonté et de l’écoute au quotidien et à tous les étages. C’est un projet d’entreprise à part entière, et il est juste" a expliqué Sibyle Veil, Présidente-directrice générale de Radio France



Laurence Bloch récompensée

La signature de la charte a été suivie par la remise annuelle des trophées PFDM à 5 lauréates pour récompenser leur parcours personnel et leur contribution à la cause des femmes.
Directrice de France Inter depuis 2014, Laurence Bloch a été récompensée pour son exemplarité en matière de représentation des femmes sur son antenne. L’association Pour les Femmes dans les Médias a ainsi salué le "travail patient et méthodique et sa stratégie visionnaire qui a permis de hisser France Inter à près de 12% d’audience tout en assurant la grande qualité du service public et la promotion des femmes à l’antenne".


La réprésentation des femmes sur les antennes

Radio France sensibilise également ses chaînes sur la représentation des femmes sur les antennes. Un engagement salué par le CSA dans son rapport sur la présence des femmes sur les antennes de radio et de télévision publié le 8 mars 2019 grâce à une progression de près de 8% de la part d’expertes dans les émissions des antennes (36.3% d’expertes), qui permet de dépasser l’objectif de progression de 5% par an fixé en 2017.Un taux de 40% pour la part de femmes à l’antenne toutes catégories confondues (journalistes, chroniqueuses, animatrices, présentatrices et autres intervenantes). Les chaînes de Radio France sont les radios ayant enregistré les plus fortes hausses de leurs taux, avec en tête de classement France Culture (33%, + 4 points) et France Inter (35 %, +2 points),
Le taux de présentatrices sur les radios publiques (France Culture, France Info, France Inter, France Musique) est toujours plus important que celui des chaînes privées : 43% (+3 points) contre 38% (+4 points). Parmi les radios généralistes publiques, le CSA salue notamment la progression importante des taux de présentatrices de France Info (27%, soit +8 pts), de France Musique (57%, soit +8 points).